Le congé maternité

Le congé de maternité de base dure 16 semaines, soit 6 semaines avant la date prévue d’accouchement et 10 semaines suivant l’accouchement. Le congé prénatal peut être reporté de trois semaines avec accord du médecin.

Le congé postnatal peut être prolongé de trois semaines pour raisons médicale. En cas de grossesse gémellaire, le congé de maternité dure 12 semaines avant l’accouchement et 22 semaines après.

Les indemnités journalières sont versées par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie. Si vous êtes salariée, vous percevrez votre salaire diminué des cotisations sociales et de la CSG, dans la limite du plafond fixé par la sécurité sociale, soit 67,36 Euros par jour.

L’indemnisation est versée tous les quinze jours.

Si vous exercez une profession libérale, vous pouvez percevoir une allocation forfaitaire de repos maternel pour compenser votre perte d’activité (au maximum, 2476 Euros en deux versements), ainsi qu’une indemnité journalière forfaitaire de 41,26 Euros, pour au moins 30 jours d’arrêt de toute activité.

conge-maternite

Le congé parental

Papa ou maman, parent naturel ou adoptant, tous les salariés peuvent bénéficier du congé parental d’éducation. La seule condition est d’avoir au moins un an d’ancienneté dans l’entreprise, à la date de naissance ou en cas d’adoption, de son arrivée dans le foyer.

Le congé parental est un droit. L’employeur ne peut pas le refuser, sauf si vous n’avez pas respecté les délais.

Vous pouvez prendre ce congé n’importe quand, entre la fin du congé  maternité et le troisième anniversaire de l’enfant.

La durée initiale du congé parental est d’un an maximum, renouvelable deux fois. Le parent peut opter pour un congé parental à temps partiel.

Le contrat de travail est seulement suspendu pendant la durée du congé. Vous conservez tous les avantages acquis. Vous gagnez en ancienneté, car le congé parental compte pour moitié dans son calcul.

Pour la retraite, vous trimestres continueront à être validés. Vos droits sont maintenus, en ce qui concerne la Sécurité sociale.

Vous pouvez être rémunérée durant votre congé parental, grâce au complément de libre choix d’activité, versé par la CAF. Pour y prétendre, il faut avoir huit trimestres de retraite dans les deux ans précédant la naissance de l’enfant, dans les quatre ans pour un deuxième, cinq ans pour trois enfants ou plus.

Si vous arrêtez totalement et que vous percevez l’allocation de la prestation d’accueil du jeune enfant, vous toucherez 359,67 euros en plus, soit 530, euros (tarif 2009). A partir du troisième enfant, les parents peuvent choisir le congé parental plus court (un an non renouvelable), mais mieux rémunéré.

Derniers articles sur le blog de Super Bébé
Derniers sites inscrits sur Annuaire du net
Abonnez-vous sur Facebook