La déclaration de grossesse

La déclaration de grossesse est une étape administrative importante. Vous êtes officiellement enceinte, dès cette date.

Il faut prendre rendez-vous, avant la fin de votre 3ème mois, chez le gynécologue pour passer une échographie : celle ci doit avoir lieu entre la 11ème et la 13ème semaine après le début de vos dernières règles.

Au-delà du moment d’émotion que cela implique et de l’examen de santé, le médecin vous remettra l’attestation du premier examen médical et la déclaration de grossesse, « Vous attendez un enfant » et votre carnet de maternité qui sert à suivre vos examens médicaux.

Ce document est extrêmement important : il est adressé dans les 14 premières semaines de votre grossesse, la Caisse d’Assurance Maladie (les volets bleus) et la Caisse d’Allocations Familiales (le volet rose).

La déclaration de grossesse engendre des droits comme l’allocation de parent isolé, le RMI…, pour les personnes sans ressources. Vous aurez la prime à la naissance (suivant un plafond de ressources) environ au septième mois de grossesse, pour vous permettre de faire face aux dépenses liées à l’arrivée de l’enfant.

Vos dépenses santé telles que des prises de sang, échographies… seront pris en charge à 100% par la caisse primaire d’Assurance Maladie.

declaration-grossesse-employeur

La déclaration de grossesse à son employeur

L’employeur doit être informé au plus tôt par lettre recommandée avec accusé de réception, dans laquelle vous glisserez un certificat médical prévoyant la date de l’accouchement.

Vous êtes alors parfaitement protégée contre le licenciement car il lui sera impossible de vous licencier jusqu’à quatre semaines suivant la fin de votre congé maternité, sauf en cas de faute grave ou de problèmes économiques.

Vous ne pouvez travailler plus de 10 heures par jour, exécuter des tâches pénibles, travailler les deux semaines précédant l’accouchement ni les six qui suivent.

Le droit du travail est protecteur avec les femmes enceintes.

En effet, si votre employeur vous licencie avant d’avoir été avisé de votre grossesse, la réception de la lettre recommandée dans les 15 jours suivant cette décision annule votre licenciement.

Certaines femmes redoutent le moment d’annoncer leur grossesse à leur employeur. Toutefois, il n’y a aucune crainte à avoir : cet état s’impose à lui.

Le droit du travail protège les femmes enceintes. Il est certainement qu’un congé maternité (voire un congé parental) entraîne des besoins en remplacement.

A partir du moment où vous avez déclaré votre grossesse, votre employeur doit prendre ses dispositions pour assurer votre remplacement.

Dites-vous qu’il y aura une personne à votre place qui sera heureuse de créer de l’expérience, pendant que vous serez en train de pouponner votre adorable chérubin.

Derniers articles sur le blog de Super Bébé
Derniers sites inscrits sur Annuaire du net
Abonnez-vous sur Facebook