Les modes de garde : l’accueil collectif

A l’heure de la reprise du travail, il est indispensable de penser à faire garder son enfant. Cette recherche commence souvent dès le 4ème ou 5ème mois de grossesse.

Accueil collectif : les crèches

Il existe deux principaux types de crèches : crèche collective ou crèche parentale.

Les crèches acceptent les enfants de deux mois à trois ans. Le nombre de places est très limité en crèche.

Pour inscrire dans une crèche votre enfant, ce dernier doit avoir ses vaccins à jour.

Vous versez à la crèche une participation financière qui varie en fonction de vos ressources et de vos charges de famille.

Les crèches collectives

La crèche collective est sous le contrôle et la surveillance du service départemental de la P.M.I. (Protection Maternelle et Infantile). Son personnel est généralement diplômé pour la petite enfance.

Toutefois, les horaires ne sont pas souples (7h30 – 18h30). Les tarifs de la crèche collective varient selon les charges de famille et les ressources des parents.

accueil-collectif-creche

Les crèches parentales

La crèche parentale est créée et gérée par les parents eux-mêmes. Les parents participent à la garde des enfants avec l’aide d’une personne qualifiée.

Pour pouvoir créer une crèche parentale, il faut en faire la demande au centre de P.M.I placé sous l’autorité du président du Conseil Général du département ou à une Caisse d’Allocations Familiales.

Les locaux doivent respecter des normes de sécurité et le bien-être des enfants. Les tarifs de la crèche collective varient en fonction des revenus des parents.

Les haltes-garderies

La halte-garderie est la solution idéale pour faire garder votre enfant de manière occasionnelle : courses, rendez-vous, entretien…

L’enfant, qui est souvent avec ses parents, peut se familiariser avec la vie en collectivité.

La halte-garderie accueille les enfants de moins de six ans de façon, occasionnelle, quelques heures ou quelques demi-journées par semaine.

Les repas ne sont pas systématiquement assurés. Les parents peuvent ou doivent fournir les repas.

Les tarifs peuvent être à l’heure, à la demi-journée, à la journée et peuvent varier en fonction des revenus des parents.

crèche

Dans les modes de garde collectifs et individuels, peu de choses sont à fournir par les parents : une gigoteuse, une tenue de rechange et le doudou.

Pensez à signaler les allergies alimentaires et cutanées. En cas d’intolérances, les parents prévoient la nourriture, pour plus de sécurité. Tous les professionnels de l’enfance sont tout à fait aptes à s’adapter à de telles situations de plus en plus fréquentes.

Derniers articles sur le blog de Super Bébé
Derniers sites inscrits sur Annuaire du net
Abonnez-vous sur Facebook