La péridurale

La péridurale est au choix de la future maman. Sujet de débat, on peut s’en passer ou pas : tout dépend de chaque femme.

La péridurale peut être posée jusqu’à ce que le col soit dilaté à 6 ou 7 centimètres.

Quelques semaines avant l’accouchement, la femme enceinte rencontre l’anesthésiste. Cette consultation est aujourd’hui obligatoire, peu importe si la future mère décide ou non d’accoucher sous péridurale.

L’anesthésiste vous informe sur la péridurale.

Au moment de l’accouchement, un médecin anesthésiste demande à la femme de s’asseoir, et pique dans le bas du dos, entre deux vertèbres lombaires. Cela lui permet d’introduire un cathéter.

Ensuite, un pansement permettra de maintenir le cathéter en place pendant l’accouchement, et le médecin y injecte un produit anesthésique en surveillant votre tension et votre rythme cardiaque.

La sage-femme pose souvent une sonde urinaire, car la péridurale supprime l’envie d’uriner.

 peridurale-anesthesie

Après la première injection, il faudra attendre 10 à 15 minutes pour en ressentir l’effet sur la douleur.

Selon la durée de l’accouchement, il faudra éventuellement renouveler les injections, qui seront alors totalement indolores puisque faites par le cathéter.

La péridurale peut être un peu douloureuse, car la femme sent l’aiguille pénétrer dans le bas du dos.

Toutefois, pour beaucoup de femmes, la douleur des contractions surpasse la douleur de la péridurale.

Ainsi, après quelques minutes la douleur liée aux contractions utérines est nettement soulagée.

La péridurale permet de raccourcir la durée du travail, grâce à la détente qu’elle procure ou parce qu’elle permet d’utiliser des produits qui augmentent les contractions utérines.

D’autre part, elle rend plus fréquents les accouchements “aux instruments” (forceps, ventouses), en rendant la maman moins capable de pousser pendant l’expulsion.

Bien entendu, le bébé reçoit une petite dose de produit anesthésique.

La péridurale peut ne pas bien faire effet sur certains organismes : la douleur est toujours très présente.

Au contraire, d’autres femmes n’ont plus aucune sensation et n’arrivent plus à pousser. Chaque personnes est différente.

Les pompes de produit anesthésiant permettent de réinjecter à la demande, en cas de douleur.

Derniers articles sur le blog de Super Bébé
Derniers sites inscrits sur Annuaire du net
Abonnez-vous sur Facebook