Préparation à l’accouchement

Il existe de nombreuses manières de se préparer à l’accouchement.

La préparation peut s’effectuer par groupes : la préparation collective doit être de taille humaine.

Vous ne pourrez pas poser de questions si le nombre de personnes du groupe est supérieur à 10.

La préparation collective peut être très intéressante si vous attendez votre premier enfant : les futurs parents se sentent moins isolées dans leurs angoisses.

La préparation individuelle est plus rare mais peut être un excellent moyen pour une approche d’accouchement personnalisé.

L’acupuncture et l’homéopathie peuvent accompagner la maman lors de sa grossesse mais ne remplace pas les « cours ».

A vrai dire, les femmes n’ont pas besoin de cours pour accoucher. Lors de la naissance, il y a quelque chose qui se produit de l’ordre de l’instinct.

Les cours de préparation à l’accouchement ont pour rôle de démystifier la naissance du futur bébé et rendre matériel le moment douloureux qu’est l’accouchement.

preparation-accouchement

On peut se préparer à accoucher dans l’eau, grâce au yoga, de manière concrète, à chaque femme, la méthode qui lui convient le mieux. En somme, la préparation à l’accouchement est essentielle pour un premier enfant.

La préparation classique est la méthode traditionnelle, composée de 8 cours d’1 heure ou de 4 cours de 2 heures. La sage-femme parle de manière claire et concrète, de l’accouchement par voie basse, de la péridurale, de la césarienne, du séjour à la maternité

La sage-femme apprend la technique de la respiration pour accompagner les contractions. La plupart du temps, une visite de la maternité a lieu à la fin de la session : la sage-femme montre la salle de travail, la nurserie, une chambre…

Il est préférable que le futur papa vienne pour cette visite, afin qu’il ne soit pas perdu le jour J.

La préparation dite « détente » est une approche de l’accouchement par le yoga ou encore la sophrologie.

preparation-accouchement-zen

Cette méthode est très en vogue et permet aux mamans de se relaxer, lors des cours. Il y a une partie de cours classiques et un apprentissage de la respiration grâce à des exercices de yoga, avec des postures.

Cette technique de préparation se révèle apporter un grand bien-être à la femme enceinte mais reste insuffisante lors de l’accouchement.

La plupart des mamans reprochent que cette technique fasse trop appel au mental, tandis que lors de l’accouchement, la douleur est physique et surpasse la volonté de contrôler son corps.

Le chant pré-natal est un plus à la préparation à l’accouchement. Cette technique est reconnue pour créer un lien entre l’enfant in utero et sa mère. Par le biais de chansons et de vocalises, la mère communique avec son bébé.

La préparation à l’accouchement n’est pas conventionnée comme préparation à l’accouchement.

Toutefois, le chant pré-natal accompagne la maman durant tout son accouchement : elle émet des sons graves, ce qui permet une meilleure maîtrise de la douleur et une détente du périnée pour la dilation de l’utérus.

Le père peut accompagner la maman dans l’émission de sons graves, en acteur de l’accouchement. Après l’accouchement, la maman peut pratiquer le chant post-natal, excellent remède contre les pleurs de bébé.

Une doula est une femme aux côtés de la femme enceinte et de sa famille. A l’écoute de ses désirs, ses besoins, elle propose un accompagnement, une relation de confiance, de complicité et d’intimité de femme à femme.

La doula a pour vocation d’accompagner et de soutenir la future mère et son entourage pendant la grossesse, l’accouchement et la période postnatale, en complément du suivi médical indispensable.

Une doula n’a pas de fonction médicale, elle n’est pas thérapeute. C’est une femme qui soutient une femme qui va devenir maman.

Derniers articles sur le blog de Super Bébé
Derniers sites inscrits sur Annuaire du net
Abonnez-vous sur Facebook