Le repas de bébé

Les repas de bébé sont des moments essentiels pour partager et s’amuser avec son enfant. Il découvre de nouvelles textures et saveurs, à partir de 6 mois.

Avant, il boit le lait maternel ou au biberon. Toutefois, gare aux allergies alimentaires qui touchent de plus en plus d’enfants : protéines de lait, gluten, oeufs, poisson, fruits à coques. Ainsi, il faut prendre quelques précautions au moment de la diversification alimentaire.

–    L’allaitement maternel

Vous avez choisi de donner le sein. Cette expérience merveilleuse est parfois semée d’embûches : douleurs à la poitrine, prise de médicaments, crevasses ou encore grève de la tétée ?

Toutes ces circonstances découragent souvent la maman et la poussent à arrêter l’allaitement. Pourtant, le sevrage doit être un choix et non ressenti comme une obligation. L’allaitement a tellement de bienfaits pour le nouveau-né, qu’il serait dommage d’arrêter, suite à de petits bobos ou coups de blues.

alimentation-bebe

–    Le biberon

La tendance est clairement affirmée : les biberons d’aujourd’hui ont une conception proche du sein maternel.

Bien conçus et pratiques, les biberons sont parfaits pour opérer une transition sein-biberon et faire participer le papa. Vous avez des choix à faire : biberons en verre (plus résistants) ou en plastique (plus légers et incassables).

La tétine peut être en silicone (plus souple et a moins de goût) ou en caoutchouc. Il vous faut une collection de 6 à 8 biberons, de la même marque et un chauffe-biberon.

–    La diversification alimentaire

Bien manger, c’est essentiel. Entre les diktats alimentaires, les goûts de nos enfants, les contraintes (temps, budget), les parents ne sont pas toujours sûrs de bien faire.

Chaque enfant a ses besoins, selon son âge. Par exemple, à 2 ans, l’enfant doit absorber environ 1000 calories par jour. Inutile de le forcer à finir son assiette.

L’enfant régule ce qu’il mange en fonction de ses besoins. A l’inverse, il n’y a pas de raison de restreindre un enfant, s’il a un solide appétit et demande à être resservi.

Le respect des goûts alimentaires de l’enfant est une donnée essentielle. Faire des jeux de dégustation ou varier les présentations est souvent un bon moyen de faire découvrir à l’enfant des saveurs nouvelles.

L’enfant peut aussi faire son choix dans une famille d’aliments. Dans les laitages, il y a bien sûr le lait, mais aussi l’emmental, le gouda, les yaourts, les petits-suisses, le fromage blanc…

Le meilleur moyen pour donner envie à l’enfant de manger est de le faire participer, en l’associant à la préparation du repas jusqu’à la mise du couvert et de donner l’exemple.

L’éducation nutritionnelle passe par le plaisir de manger ensemble.

diversification-alimentaire

–    Allergies alimentaires

L’intolérance à certains aliments est de plus en plus fréquemment observée chez les tout-petits. On observe souvent de la fatigue, de la diarrhée ou encore un ventre ballonné.

Les allergies cutanées dûs à des composants chimiques, pollen, poils d’animaux ou autres produits sont fréquentes. Il est essentiel d’être vigilant lors de l’introduction de nouveaux aliments ou encore dans un environnement inhabituel.

Derniers articles sur le blog de Super Bébé
Derniers sites inscrits sur Annuaire du net
Abonnez-vous sur Facebook